Colloque – Dynamiques de l’irrespect, entre idéalisme et nihilisme

ubuJ’interviendrai lors du  colloque sur les Dynamiques de l’irrespect, entre idéalisme et nihilisme qui aura lieu les 6 et 7 mai 2010  à Toulouse – Université Toulouse Le Mirail – Salle du Chateau. Je parlerai de Félix Guattari le Vendredi 7 mai dans un panel consacré à l’irrespect comme posture philosophique.  Programme complet

14h00 / PAUL AUDI : La clameur de l’irrespect : Camus  14h30 / YANNICK SOULADIE (UTM) : Irrespect et mépris dans la critique nietzschéenne de la morale.  15H30 / FLORE GARCIN-MARROU (PARIS IV) : Le théâtre de Félix Guattari en position d’irrespect face à sa philosophie ?

 

Le théâtre de Félix Guattari reste inédit aujourd’hui. Face aux livres de philosophie qu’il a écrit seul, ou à quatre mains avec Gilles Deleuze (L’Anti-Oedipe, Mille Plateaux), les pièces de théâtre sont dans une situation d’irrespect face à la philosophie. Elles ne sont pas des drames philosophiques, encore moins du « théâtre à thèse ». Elles se placent plutôt sous le haut patronage d’Alfred Jarry et des expériences dadaïstes, autant de pieds de nez à la rigueur et au sérieux philosophique… Le théâtre potache, écrit non pas pour faire Œuvre avec un grand O, mais pour amuser Guattari et les quelques lecteurs de l’époque, fustige Freud, Lacan, la philosophie.

Alors que certains philosophes se confrontent à l’écriture dramatique en gardant leur sérieux, Guattari, lui, rompt les amarres et navigue à vue dans des eaux expérimentales et provocatrices. Il entend être là où personne ne l’attend : dans un besoin d’hétérogénéité de la pensée, il évoque le nomadisme (partir loin des mailles des filets institutionnels) et le devenir-minoritaire, un devenir potentiel et créatif qui engage le philosophe à suivre une ligne de fuite qui l’amène vers un ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *