Journée d’études – doctorants du Centre de Recherche sur l’Histoire du théâtre

Journée des doctorants, « Les Idées de théâtre : pratiques en théorie » , organisée par Élodie Benard, Nicolas Doutey, Flore Garcin-Marrou et Cécile Gervais (doctorants du Centre de Recherche sur l’Histoire du Théâtre (CRHT) de Paris IV, dirigé par Denis Guénoun).

Centre de Recherche sur l’Histoire du Théâtre

Mon sujet : “Félix Guattari : théâtre et clinique”.

L’objet de la journée d’études est d’interroger et de caractériser des idées de théâtre, et ce, depuis la situation pratique de leur formulation. Comment certaines pratiques artistiques ou théoriques en viennent-elles à produire, implicitement ou non, des idées de théâtre, et quelles sont-elles ? À quel type d’idée de théâtre son travail scénique spécifique conduit-il tel acteur, tel auteur, tel metteur en scène, tel scénographe, tel marionnettiste, etc. ? De quelle manière des idées de théâtre transparaissent-elles dans d’autres disciplines artistiques et intellectuelles ?

“Félix Guattari : théâtre et clinique” : Félix Guattari a rencontré beaucoup d’artistes, par le biais de ses activités militantes, notamment Jean-Jacques Lebel un peu avant 1968. Il participera d’ailleurs à des performances dans les années 1980, au Festival Polyphonix, dont il reste quelques étonnantes photos. Dès son arrivée à La Borde, il rencontre des artistes qui y sont venus se soigner (Jacques Besse…) et des artistes qui viennent proposer des ateliers (René Laloux…). Le magicien Jean-Baptiste Thierrée vient à La Borde tous les week-ends et discute avec Guattari de ce que deviendra le Nouveau Cirque. Guattari est aussi celui qui l’encourage à concrétiser ses rêves : un jour, Thierrée écrit à Victoria Chaplin, qui deviendra sa femme. Ils installeront alors des chapiteaux de cirque dans le parc de la clinique. Thiérrée songe même, avec Guattari, de monter une ménagerie humaine présentant des cas sociaux à la place des animaux. Tous les artistes qui viennent à La Borde sont sidérés par ces schizophrènes, qui ont une facilité déconcertante à franchir sur scène les frontières entre le statut du fou et le statut de l’acteur. La scène leur permet de transcender leurs angoisses.

Télécharger le programme en pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *