Colloque : La mise en scène de l’état de grâce dans le théâtre de Valère Novarina

programme novarina colloqueLe 15 mars 2013, je parle de « La mise en scène de l’état de grâce dans le théâtre de Valère Novarina », lors du colloque international « Littérature et théologie. Autour de Valère Novarina », organisé par Olivier Dubouclez et Alison James, Université Paris-Sorbonne, University of Chicago (Paris Center).

 

Programmes détaillés :

Littérature et théologie. Autour de Valère Novarina 

Colloque international

Coordination: Olivier Dubouclez et Alison James.

Qu’il métamorphose Louis de Funès en rabbin ou collecte des centaines de définitions de Dieu, qu’il cite les Pères de l’Église ou traduise le livre d’Amos, Valère Novarina ne cesse d’ouvrir son œuvre au discours des mystiques et des théologiens. Cet usage de la théologie ne se limite pas à des emplois parodiques : le détournement, fût-il comique, est une manière d’explorer positivement un corpus qui forme une marge vivifiante de la littérature, un buisson ardent où collaborent l’invention poétique et l’audace spéculative. Chez Novarina, la théologie participe de plein droit au questionnement sur le théâtre et la littérature. N’y a- t-il pas dans la théologie les éléments adéquats pour dire l’expérience littéraire ? L’œuvre de Novarina est-elle en quelque manière une théologie ?

Comité scientifique:Olivier Dubouclez (Paris IV), Denis Guénoun (Paris IV), Évelyne Grossman (Paris VII), Alison James (University of Chicago)

Institutions partenaires: University of Chicago Center in Paris Université Paris-Sorbonne – Paris IV;  Université Paris Diderot – Paris VII France Chicago Center

vendredi 15 mars 2013:  Université Paris VII, salle Pierre Albouy 5, rue Thomas Mann, Paris 13ème – Bâtiment C, 6ème étage

samedi 16 mars 2013 Université Paris IV, amphithéâtre Quinet 46, rue Saint-Jacques, Paris 5e

Vendredi 15 mars, salle Pierre Albouy

MATIN 9h00 Accueil des participants par Évelyne Grossman (Paris VII) Sous la présidence d’Évelyne Grossman

9h15 Flore Garcin-Marrou (Paris IV) : « La mise en scène de l’état de grâce dans le théâtre de Valère Novarina »

10h15 Leigh Allen (University of Columbia/ENS Ulm) : « Le rituel de la (s)cène dans quelques pièces de Valère Novarina »

11h15 pause

11h30 Christine Ramat (Université François Rabelais, Tours) : « La théologie bouffe de Valère Novarina : un comique inspiré »

12h30 déjeuner au restaurant de Paris VII

APRÈS-MIDI sous la présidence de Jean-Luc Marion

14h00 Évelyne Grossman (Paris VII) : « Un théâtre résurrectionnel (Artaud, Novarina) »

15h00 Nathalie Dupont (Bucknell University) : « Valère Novarina, opus incertum : envers, déliements et chutes »

16h00 Isabelle Barbéris (Paris VII) : « Histrions divins: jouer avec les stigmates »

17h00 pause
17h15 Jean-Luc Marion, de l’Académie française :

« Et les mots se sont faits paroles » 18h15 Lecture de Valère Novarina

 

Samedi 16 mars, amphithéâtre Quinet

MATIN sous la présidence de Denis Guénoun

Olivier Dubouclez (Paris IV-Sorbonne) : « Prière et théâtralité chez Valère Novarina »

John Ireland (University of Illinois at Chicago) : « Terreur et théologie : Paulhan, Scarry, Novarina »

Amador Vega (Universitat Pompeu Fabra) : « Une théologie de la brèche »

déjeuner, lieu à déterminer

APRÈS-MIDI sous la présidence de Christine Ramat

Denis Guénoun (Paris IV-Sorbonne) : « Théologie poétique? »

Alison James (University of Chicago) : « Distension et dispersion: temporalités dans le théâtre de Valère Novarina »

Table ronde avec Gérald Garutti (ENSATT/TNP- Villeurbanne) et Nathalie Koble (ENS Ulm)

Allen S. Weiss (New York University) : « Novarinamachine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *